Appel - 09 2018 - Oproep

L'appel citoyen - De burgeroproep

pétition
La pétition a été déposée à la Chambre des représentant le 31 mars 2019:

La lettre au Président de la Chambre des représentant en pdf

La liste des signataires en pdf

13 août 2019

La réponse du Président de la Chambre des représentants pdf

Déclarons l'état d'urgence environnemental & social !

Selon les scientifiques, nous avons jusqu'à 2020 pour faire plafonner puis faire diminuer la courbe des émissions de gaz à effet de serre.[1] Il faudra ensuite presque doubler les efforts prévus d'ici à 2030, et atteindre zéro émissions nettes en 2050. Les autres défis environnementaux sont également gigantesques. Et parce que tout est lié, gigantesques sont aussi les défis sociaux et économiques à relever en même temps.

Face à l'énormité de cette situation, ni les gouvernements, ni les citoyens de Belgique ne sont actuellement mobilisés à la hauteur des enjeux. L'inertie domine. La transition sociétale indispensable n'a pas lieu. Les maigres changements existants sont trop lents, trop faibles pour infléchir la trajectoire d'ensemble de la Belgique.

Déclarer un état d’urgence environnemental est d'abord un acte citoyen. Une reconnaissance collective de l’urgence d’adapter nos comportements individuels, nos économies et modes de productions / consommations aux contraintes physiques dénoncées par les sciences du climat et de l’environnement. Et une reconnaissance de l'urgence de nous engager en tant que citoyens, en utilisant au maximum nos droits civiques : droit de vote, droit d'interpellation, droit de pétition, engagement dans les mouvements et partis politiques.

« Déclarer un État d’urgence environnemental » invite ensuite à co-construire démocratiquement un dispositif institutionnel encadrant une transformation radicale de la gestion politique de notre Etat. Au même titre que les états d’urgences déclarés démocratiquement lors des catastrophes naturelles. Il s'agit de mettre l'Etat en capacité d'accompagner, de financer, et de promouvoir l'indispensable transition sociétale.

Comment implémenter un tel « État » ? Dans son acception « citoyenne » ou « institutionnelle », ce ne peut se réaliser qu’au travers d’un débat public et démocratique. En tenant compte des principes fondamentaux de notre droit et des intérêts de l’ensemble des citoyennes et citoyens. En ce sens, on ne répondra pas à l'urgence environnementale sans une sentiment d'urgence démocratique.

Le débat est lancé : Ensemble, déclarons l’état d’urgence environnemental & social !

[1] : https://academic.oup.com/bioscience/article/67/12/1026/4605229 - https://www.nature.com/news/three-years-to-safeguard-our-climate-1.22201

Carte blanche - Le Vif - 26 02 2019

carte blanche

La version en pdf

Carte blanche - Le Soir - 07 12 2018

carte blanche

La version en pdf

Carte blanche L'Echo - 06 09 2018

carte blanche

La version en pdf